Accueil
Découvrez les fibres naturelles
العربية
français
italiano
日本語
русский
Année internationale
des fibres naturelles
Partager...
Vidéo: coco (en anglais)
Fibre de coco
Contactez-nous pour participer:

Unité de coordination de l'AIFN
Division du commerce international et des marchés
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
Viale delle Terme di Caracalla
00153 Rome, Italie
Télécopie: +39 06 57054495
Courriel: IYNF-2009@fao.org

logo

Les fibres naturelles

Fibre de coco

Ces fibres courtes et brutes qui entourent la noix de coco servent à fabriquer cordages, matelas, brosses, géotextiles et sièges automobiles

foto
Sankarshan

Qu'est-ce que la fibre de coco?

La fibre de coco est une fibre ligno-cellulosique qui entoure la noix de coco. Elle fait partie des fibres dures en raison de sa teneur élevée en lignine, un polymère naturel. Plus résistante mais moins souple que le coton, elle sert à fabriquer des rembourrages pour les meubles et les matelas, des brosses, des cordes et des ficelles. Elle est résistante au choc et biodégradable, c'est pourquoi elle entre dans la composition de géotextiles (filtres de drain, par exemple), de matières isolantes et de calfats pour les bateaux. Quant aux feuilles caoutchoutées de fibre de coco, elles sont utilisées en sellerie automobile.

Par qui est-elle produite?

La production de bourre de coco est faible au regard du nombre de cocotiers qui poussent sous les tropiques. L'industrie de transformation est développée en Inde et au Sri Lanka et joue un rôle économique important dans certains pays, notamment les Philippines, l'Indonésie, le Vietnam et le Brésil. La fibre de coco est essentiellement exploitée par de petits paysans, qui apportent les noix à l'usine pour en extraire le fibre. Elle fournit du travail et des revenus à des milliers de ménages ruraux dans la plupart des pays producteurs.

foto
Michael Renner

Comment est-elle produite?

On peut utiliser la bourre des noix vertes ou des noix mûres. Après avoir fait tremper les coques de noix dans l'eau pour les assouplir, on extrait les fibres manuellement ou mécaniquement puis on procède au lavage par tamisage. En général, les noix vertes donnent une fibre blanche, dont on fait les tapis. Quant à la fibre brune, elle sert à fabriquer des géotextiles, des matelas, des sièges automobiles, des brosses, ficelles et fils.

Quelle est la production?

La production mondiale annuelle est de 500 000 tonnes environ, provenant essentiellement de l'Inde et du Sri Lanka, ce qui équivaut à quelque 100 millions de dollars. Ces deux pays sont les principaux exportateurs, suivis de la Thaïlande, du Vietnam, des Philippines et de l'Indonésie. Près de la moitié de la production est exportée sous forme de fibre brute. Les exportations de fils, de tapis et de nattes de bourre de coco sont négligeables. Quant à la poussière de coco, résidu de broyage, elle est de plus en plus utilisée en horticulture.

Perspectives d'avenir

La forte concurrence des matières synthétiques a fait chuter la demande de fibres bon marché comme la fibre de coco. Cette fibre, qui a l'avantage d'être renouvelable et naturelle, peut trouver des débouchés rentables, à condition que les producteurs respectent les normes techniques et garantissent des approvisionnements réguliers et des prix compétitifs.

Contactez-nous pour participer:

Année internationale des fibres naturelles
Division du commerce international et des marchés
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
Viale delle Terme di Caracalla
00153 Rome, Italie
Web: www.naturalfibres2009.org
Télécopie: +39 06 57054495
Courriel: IYNF-2009@fao.org